• Captain America

    Captain AmericaCaptain America

    Véritable identité: Steve Rogers

    Durant la Seconde Guerre mondiale, on offrit au frêle Steve Rogers l'occasion de participer a la bio-expérimentation militaire super-secrète appelée Opération Renaissance, qui prévoit pour lui l'injection expérimentale d'un sérum devant créer un super-soldat. Il en sortira doté d'une agilité et d'une résistance sans égale, devenant l'arme décisive de l'armée américaine.

    Aptitudes

     Steve Rogers a été entraîné à la boxe, le judo et d’autres formes de combats à mains nues, et il les a, avec le temps et l’expérience, adaptés à ses capacités gymnastiques uniques. Il est aussi un pilote, un stratège et un meneur d’hommes exceptionnel ; il parle couramment le russe et l’allemand (en plus de l’anglais, sa langue natale) et peut-être d’autres langues.

    Malgré ses extraordinaires talents de combattants, les plus grandes forces de Captain América sont probablement son courage indomptable, son inébranlable ténacité et son simple charisme personnel. Bien que, physiquement, encore dans sa trentaine, il respire une autorité naturelle qui force le respect d’à peu près toutes les personnes qu’il croise. Il a inspiré des régiments entiers avec rien de plus que quelques mots : conquérants, extra-terrestres et même les dieux ont été impressionnés par cette noblesse innée.

    Pouvoirs

    Captain América est le spécimen humain le plus parfait ayant jamais existé ; sa force, sa vitesse, son agilité, son endurance, ses réflexes, son efficience physique et ses sens ont été portés aux plus hauts niveaux qu’un être humain non muté peut atteindre. Sa biochimie élimine automatiquement les productions excessives de toxines liées à la fatigue, contribuant à son extraordinaire endurance et faire de lui un être apparemment infatigable. Avec des efforts exceptionnels, il peut courir à la vitesse de 45 kilomètres par heure sur de longues durées ou soulever 400 kg. Le sérum du super-soldat qui court dans ses veines le maintien au summum de la forme physique, même si Steve maintient un strict régime d’exercices et d’entraînements au combat afin de s’assurer d’être toujours prêt.

    Armes et Equipement

    Traditionnellement, Captain America porte un bouclier concave, en forme de disque, de 75 cm de diamètre environ et pesant à peu près 6 kg. Le bouclier est composé d’un alliage unique de vibranium et de fer qui absorbe la plupart des formes d’impacts, le rendant résistant à la pénétration, aux températures extrêmes, aux radiations et n’importe quelle autre forme d’énergie terrestre ; sauf par une altération de sa structure molécule, seul un pouvoir divin ou cosmique s’est révélé capable d’affecter ce bouclier. Le bouclier sert à la fois de protection et d’arme de jet, son unique composition lui permettant de se déplacer dans l’air avec une force de friction minimale et de rebondir depuis les objets solides avec très peu de perte de son moment angulaire ; en dépit de sa solidité, il conserve une capacité de ressort substantielle. Grâce à des années de pratique, Captain America peut projeter son bouclier avec une fantastique précision, estimant son impact et son retour par rebond quasiment au millimètre. Récemment brisé par le Serpent, le bouclier fut reforgé par les Nains de Svartalfheim qui lui infusèrent de l’uru, le métal asgardien, le rendant encore plus solide qu’auparavant, même si une fêlure est désormais visible à la surface du bouclier.

    Peu de temps après la réanimation de Captain America par les Vengeurs, Iron-Man améliora le bouclier de Cap avec des transistors miniatures et un système magnétique, lui permettant d’utiliser efficacement son bouclier quand ses mains étaient attachées, de forcer les serrures magnétiques et d’accomplir d’autres fonctions ; cependant, Captain renonça rapidement à ces perfectionnements, affirmant qu’elles modifiaient trop l’équilibre du bouclier. Au début de sa carrière, avant d’obtenir son indestructible bouclier, Captain America employa un bouclier triangulaire composé d’un acier de haute qualité mais conventionnel ; ce bouclier a depuis été détruit. Ces dernières années, Captain America a utilisé plusieurs différents succédanés quand son bouclier habituel était indisponible. Lorsqu’il mena la carrière du Captain, il employa brièvement un bouclier d’adamantium pur et, plus tard, de vibranium pur. Quand son bouclier fut temporairement perdu en mer, Captain America porta d’abord une réplique de son bouclier triangulaire d’origine et, ensuite, après la destruction de celui-ci, un bouclier énergétique conçu de manière à absorber et renvoyer l’énergie cinétique, à émettre des décharges énergétiques et à se transformer en une épée énergétique. Ce bouclier énergétique était produit par un système implanté dans son gant. Il retrouva cette arme après sa résurrection, quand il agit uniquement sous l’identité du Super-Soldat.

    Le costume de Captain America comporte une cotte de mailles tissée d’une résistance de niveau industriel. Durant la guerre, Captain utilisa des armes à feu conventionnelles sur le champ de bataille mais rarement en d’autres circonstances. Pendant la période où sa santé se détériorait progressivement, il utilisa une série de gadgets comme des bombes à concussion, des sphères qui éclataient pour libérer du fil de fer barbelé immobilisant ses ennemis, et un pistolet libérant un câble fixé à un grappin. Plus tard, à la même époque, il passa à une armure tenant lieu d’exo-squelette, dotée de gants avec de petites fusées, des canons à air comprimé, qui lui permettait également de voler et disposait d’autres facultés. Captain America a employé diverses formes de technologie fournies par les Vengeurs, le SHIELD et d’autres sources en cas de besoin particulier, mais, habituellement, il se repose surtout sur son bouclier et ses propres capacités.

     

    Le saviez-vous ?

    Captain America

     

    Lorsque Captain America Comics #1 a été publié, les Etats-Unis n'étaient pas encore impliqués dans la Seconde Guerre Mondiale. Les deux auteurs, Joe Simon et Jack Kirby, voulaient montrer, avec une couverture sur laquelle Cap frappe Hitler, que la menace des Nazis était bien réelle.Il est sorti un an avant les événements de Pearl Harbor et fut vendu à plus de un million d'exemplaires. Si beaucoup de fans ont aimé cette couverture, elle a également suscitée de vives réactions négatives. Beaucoup de lettres de menaces ont été envoyées suite à sa parution et des rassemblements ont même eu lieu devant les bureaux. La police a même été mobilisée à l'époque pour assurer la protection des auteurs.